23 novembre 2005

Faux et usage de faux

« En juin 2000, durant la vente de notre maison le Directeur de l

a Banque Populaire

de

La Loire

a produit
une fausse déclaration devant Notaire réclamant : « 

277 726.00 F

de capital restant du et
  368 730.00Fr de mensualités impayées soit un total de 646 456.00 F » pour un prêt de 500 000

Le directeur de

la BPLO

a prétendu que je n’avais jamais remboursé mon crédit soit 45 mensualités de 8 000F ! .

La créance Chirographaire éditée 1 ans plus tard prouve la falsification par le directeur de ses courriers auprès du notaire

J’ai perdu mon entreprise, vendu notre maison, après deux et demi d’arrêt maladie, insomnie, antidépresseur ….je n’ai plus de travail,  (aujourd’hui malgré mes

1.84 m

et mes

96 Kg

je peux me cacher derrière les boites d’antidépresseur que j’ai du avaler).

Depuis maintenant 5 ans et malgré des dizaines de courriers mon argent est toujours bloqué. La banque laisse POURRIR la situation en ne fournissant aucunes explications !

Si ce cas est susceptible de vous intéresser, je vous enverrai l’ensemble des pièces de ce dossier qui traîne et qui nous empoisonne la vie, et, celle de toute notre famille depuis maintenant 5 ans

La seule raison que nous avons à ce jour de vivre ou plutôt de survivre se sont nos enfants.

Posté par groslard07 à 18:59 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Faux et usage de faux « En juin 2000, durant la

    Faut voir

    avez vous gardé des éléments prouvant vos paiements. Que dit la Banque ?

    Posté par J.Rafe, 11 décembre 2005 à 15:18 | | Répondre
Nouveau commentaire